Skip to main content

Identification des défauts de peinture

Tout savoir sur LA MÉTHODE DU PONÇAGE À CŒUR

LA MÉTHODE DU PONÇAGE À CŒUR

La méthode du ponçage à cœur est un moyen simple de diagnostiquer sur place et de façon plus précise un défaut de peinture et d'en déterminer le remède. Lorsque l´on ponce à cœur, les différentes couches du système de peinture deviennent visibles. Cette méthode permet d'identifier les produits utilisés, la chronologie des couches appliquées et l'épaisseur approximative de chaque couche de produit. Elle aide aussi à déterminer les erreurs d'application. Pour y parvenir, il faut poncer la zone endommagée jusqu'à la tôle nue.

Cela peut être effectué au papier abrasif P240. Pour finir le ponçage, il faut employer le papier le plus fin possible (par exemple P600 à l'eau). Pour pouvoir mieux juger des transitions entre les différentes couches de peinture et les résultats des éventuels ponçages intermédiaires, on peut lustrer légèrement la zone poncée à cœur.

Durchschliffmethode
Durchschliffmethode

Pour quels types de défauts de peinture cette méthode peut-elle être utilisée ?

On peut facilement évaluer, par cette méthode, les défauts de peinture suivants :

  • Cloquage (voir aussi le chapitre « Cloquage ») Les cloques se manifesteront par des points de couleur différente dans la couche suivante car la laque se soulève à cet endroit.
  • Craquelage (voir aussi le chapitre « Craquelage ») La profondeur à laquelle une craquelure s'enfonce dans le système de peinture pourra être facilement détectée dans la zone poncée à cœur. Pour une meilleure identification, appliquer une poudre ou une encre de guidage sur la surface avant de la poncer à cœur (faire couler un peu de produit dans la craquelure et laisser sécher).
  • Microbullage (voir aussi le chapitre « Microbullage ») Ce type de défaut, souvent confondu avec les inclusions de poussières, n'est pas toujours facile à identifier. Il sera reconnaissable sous forme de petites cavités dans la couche concernée.
  • Cratères (voir aussi le chapitre « Cratères ») Les cratères apparaîtront comme des cavités plates dans l'ancienne peinture ou à la surface de la nouvelle, ou bien comme des phénomènes de mauvaise imprégnation par rapport au support.
  • Piqûres (voir aussi les chapitres « Piqûres » et « Traces de piqûres ») Les piqûres proviennent soit d'un microbullage dû aux solvants soit de pores du support.
  • Traces de ponçage/Enterrement : Les traces de ponçage apparaîtront sous forme de rayures de couleur différente dans la couche de peinture. La disposition des rayures permettra de déterminer la méthode de ponçage utilisée (manuel ou à la ponceuse).
  • Nombre de couches dans l'ancienne finition : De même que l´on peut connaître l´âge d´un arbre aux cernes de son tronc, on découvre les couches de peinture par le ponçage. Cette méthode permet donc de déterminer combien de couches de peinture ont déjà été appliquées à la voiture et s'il existe un risque de surcharge en cas de nouvelle finition.